Carole Thibaut

artistes associé•e•sautrice, metteuse en scène, comédienne

Autrice, metteuse en scène, comédienne, Carole Thibaut dirige depuis 2016 le théâtre des Îlets – centre dramatique national de Montluçon – région Auvergne-Rhône-Alpes, où elle vit désormais.

Elle a œuvré avec sa compagnie (la Compagnie Sambre) pendant plus de vingt ans en Île-de-France, développant son travail artistique dans les quartiers et cités de la banlieue nord (Villiers le bel, Fosses, Sarcelles, Garges, …). Artiste associée à l’Espace Germinal – scène de l’Est Valdoisien (Fosses) de 2001 à 2007, directrice du théâtre de Saint-Gratien (95) dès sa sortie de l’Ensatt, de 1996 à 2001, directrice artistique de Confluences, lieu artistique engagé (Paris 20e) de 2012 à 2015, artiste associée en 2014/2015 au Théâtre du Nord – CDN de Lille, elle a développé des partenariats étroits autant avec des structures sociales, éducatives, associatives qu’avec des lieux institutionnels comme la scène nationale du Carreau à Forbach ou L’Hexagone à Meylan.

S’inspirant du monde contemporain, des rencontres avec les gens et les territoires sur lesquels elle travaille, elle tire un fil continu entre le réel et le poétique, l’intime et le politique, et explore les formes les plus diverses d’écritures et de créations scéniques, alternant le théâtre épique, les pièces intimes, des performances, des installations numériques…

Artiste engagée, elle milite pour l’égalité des femmes et des hommes, elle a été membre fondatrice de HF Île-de-France ainsi que du Synavi où elle a milité pendant plusieurs années pour la défense des structures indépendantes de création avant de rejoindre le Syndéac. Elle a été de 2017 à 2019 vice-présidente de l’ACDN, association des centres dramatiques nationaux.

Elle est régulièrement accueillie en résidences d’écriture à La Chartreuse – Villeneuve lez Avignon, a reçu le prix Jeune Talent SACD, le prix d’écriture de Guérande, le prix des Journées de Lyon des auteurs, des bourses du Centre National du Théâtre, d’Arscena, de Beaumarchais, du Centre National du Livre…), et est chevalière des Arts et Lettres et de l’ordre national du Mérite. Ses textes sont publiés chez Lansman éditeur ainsi qu’à L’école des Loisirs.

Avec sa compagnie, après avoir adapté ou/et mis en scène des textes et pièces du répertoire pendant une dizaine d’années, elle oriente son travail artistique à partir des années 2000 sur les écritures contemporaines (Six hommes grimpent sur la colline et Combat de Gilles Granouillet, 31 pièces autobiographiques et Comment te le dire d’Armando Llamas, Ici, aujourd’hui (montage), Croquemitaine et Puisque tu es des miens de Daniel Keene), puis travaille sur sa propre écriture (Avec le couteau le pain – 2005, Immortelle exception – 2006, Eté – 2009, Fantaisies – l’idéal féminin n’est plus ce qu’il était – 2009-2019, L’enfant – drame rural – 2011, Space girlsou comment maman en pourra jamais s’envoyer en l’air – 2013, Monkey money – 2015, Liaison contemporaine – 2014)

Au théâtre des Îlets, elle écrit et met en scène en 2017 Les Variations amoureuses, une variation contemporaine autour de la pièce de Musset, On ne badine pas avec l’amour. En 2018 elle crée La Petite Fille qui disait non, un spectacle tout public qui s’inspire du conte de La Mère-grand (conte oral initiatique détourné par Perrault sous le titre du Petit Chaperon rouge) en tournée depuis 5 saisons, met en scène et co-interprète Les Bouillonnantes, concert rock-poétique dont elle confie l’écriture à Koffi Kwahulé et Nadège Prugnard à partir de témoignages de femmes du territoire rural et urbain de l’Allier, et la création musicale à Camille Rocailleux. Ce dernier l’invite ensuite à écrire le livret de MATER, pièce lyrique qu’il crée en 2019. Elle invente, avec l’équipe des Ilets, l’Industry Box, boîte immersive numérique qui raconte un siècle d’industrie montluçonnaise à travers 4 témoignages d’ouvriers et ouvrières.

En 2020 elle recrée sa pièce Faut-il laisser les vieux pères manger seuls au comptoir des bars, qui signe le retour sur scène d’Olivier Perrier, qu’elle retrouve en 2022 pour la création de Un siècleVie et mort de Galia Libertad avec 8 autres complices acteur·trices pour qui elle écrit et met en scène cette pièce fleuve, en tournée actuellement.

Parallèlement elle continue à présenter sa conférence performée Longwy-Texas (créée en 2016) , à tourner Occident de Rémi De Vos qu’elle a co-mis en scène et qu’elle co-interprète depuis 10 ans avec son complice Jacques Descorde. Elle est actuellement en travail sur trois prochaines créations : un solo performance autour de la question du genre et du pouvoir et Mon père cet arabe de et avec Linda Chaïb, qui verront le jour à l’automne 2023, ainsi que Long Développement pour un bref entretien de Magne Van Den Berg traduit par Esther Gouarné (création 2024).

En création

Un siècle – Vie et mort de Galia Libertad

mardi 29 novembre théâtre des Îlets 20h00
mercredi 30 novembre théâtre des Îlets 20h00
Dates passées
lundi 28 novembre théâtre des Îlets 20h00
Réserver

Sorcières ! (Le Grand Brasier)

Les autres

Marie-Claire

Mater

Fête de saison & Foire aux sorcières !

Les Filles des mines

Variations amoureuses

Les Journées du Matrimoine #3 – Hubertine, Louise et les autres

Rencontre avec Carole Thibaut

Lettres du front

Les Bouillonnantes