Amélie Poirier

artiste(s) associé(e)(s)autrice, metteuse en scène, comédienne, réalisatrice de films documentaires

Jeune artiste issue de la danse contemporaine, véritable créatrice de plateau, Amélie Poirier mêle outils numériques et marionnettes.

Amélie Poirier se forme à l’ESNAM de Charleville-Mézières qu’elle quitte en cours de cursus. Entre temps elle rédige un mémoire sur la formation des marionnettistes en Occident, joue et co-écrit avec Mathieu Jedrazak le solo La Jeune fille et la morve qui lui permet d’être rapidement identifiée dans la Région Nord-Pas de Calais.

Elle bénéficie ainsi de plusieurs dispositifs d’aides à l’émergence et à la recherche de la DRAC Hauts-de-France en partenariat avec des structures telles que le Théâtre du Nord / CDN de Lille-Tourcoing, le CDCN le Gymnase à Roubaix, le Phénix : Scène Nationale de Valenciennes et avec le chorégraphe et plasticien Christian Rizzo.

Sa première création Hommage à la médecine chinoise (et à l’homéopathie sous réserve) a été finaliste du Concours « Danse élargie » au Théâtre de la Ville à Paris en 2012. Cindy Vs Julie et Princesse avec Audrey Robin, créées en 2013, ont été portées par le Collectif XXY implanté dans le Nord-Pas-de-Calais.

A partir de 2013, désirant questionner son propre héritage culturel lié à la broderie, elle entame un cycle autour des textiles du Cambrésis grâce à différents soutiens. Puis elle fonde en 2016 la Cie Les Nouveaux ballets qui porteront ses créations à venir dont Voilées – qui interroge les textiles à l’endroit du politique et de l’intime – créée en avril 2018 au Théâtre des Ilets / CDN de Montluçon-Auvergne. 

Elle met également en place des actions sur différents territoires comme le projet Du fil à retordre !, un projet pour la mise en réseau de 3 musées textiles du Caudrésis-Catésis (59) autour de la broderie, de la dentelle et du tissage.

Elle travaille parfois avec d’autres compagnies, comme c’est le cas, en septembre 2018, où elle crée la pièce participative Le Madisoning avec 4 comédien.ne.s professionnel.le.s en situation de handicap mental de la Cie de l’Oiseau-Mouche à Roubaix.

Avec la création de DADAAA (2 ans et +) au TJP / CDN de Strasbourg en mars 2019, elle revient pleinement aux arts de la marionnette, en revisitant l’œuvre de la plasticienne DADA Sophie Taeuber-Arp.

Elle axe actuellement son travail autour de 3 volets : la création de spectacles mêlant théâtre, danse et marionnettes à destination des ados/adultes autour de sujets de société qui lui permettent de passer par une écriture du réel. La création de formes à destination du jeune et du tout public grâce auxquelles elle déploie un travail d’images emplies de figures marionnettiques. Et la réalisation de films en écho aux spectacles qu’elle crée en binôme avec la réalisatrice Justine Pluvinage.

En création

Voilée

Crédit photographique : Cécile Dureux