Qui va là?

Spectacle en appartement

Un homme venu de nulle part pousse la porte d’une demeure et prend place au milieu d’une soirée à laquelle il n’était pas invité. Il raconte qu’il a habité ici étant enfant, avec sa mère. Il s’installe, tout en douceur, comme chez lui, et se raconte, par bribes…

Ami écrivain et photographe, Emmanuel Darley était un fidèle compagnon de route du CDN de Montluçon. À l’invitation de Johanny Bert, il était notamment venu écrire en 2012 le premier épisode des Révélations de Josiane, une série de performances interprétées par les Acteursfracas et à l’occasion de laquelle il avait animé plusieurs rencontres et ateliers. Puis en 2013, il participe à l’écriture de B.I.M.E (Bonus Intra / Melior Exi), parcours théâtral imaginé pour le domaine de La Louvière par Rachel Dufour. En 2015, Carole Thibaut l’avait convié à son tour à partager l’aventure du théâtre des Îlets, en tant qu’écrivain-photographe associé. Il n’eut le temps d’en accompagner que les toutes premières semaines. Il nous est précieux de pouvoir représenter ce texte sensible et beau, et de poursuivre ainsi le compagnonnage avec Emmanuel Darley, en résonance, à travers la part magnifique et éternelle de l’artiste : son œuvre.

Emmanuel Darley Né à Paris en 1963. Circule d’abord beaucoup derrière ses parents. Afrique, Lorraine, banlieue parisienne. Retour en 1977 dans la capitale. Ensuite déménagements réguliers pour atterrir finalement dans l’Aude.
Études courtes de cinéma puis vie professionnelle.
Libraire quelques années.
Anime à partir de 1999 des ateliers d’écriture.
Publie pour commencer des romans. Puis se met en tête de passer d’auteur à auteur dramatique. Rencontres avec compagnies, metteurs en scène, acteurs, autres auteurs, rencontre avec le théâtre.
Des pièces écrites, quelques-unes lues, mises en espace, éditées, d’autres jouées, traduites.
Collaboration régulière avec la compagnie Labyrinthes.
Toujours les romans, autre chose, autre écriture, autre démarche, même s’il y a des passerelles.
Travail avec photos.
Textes sur la peinture.
Velléités régulières de journal régulier.
On cherche ses mots, on s’interroge, on tente de répondre à des questions pertinentes.
Et puis de l’inédit.
Décédé le 26 janvier 2016.

recréation texte Emmanuel Darley mise en scène Jean-Michel Coulon reprise par Carole Thibaut avec Gaël Guillet